AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Where the future is made of iron and plastic I experienced something fantastic

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Localisation : entre les murs
Messages : 37
MessageSujet: Where the future is made of iron and plastic I experienced something fantastic   Sam 5 Avr - 19:33


Dolores O. Rosencrantz

✁ -------------------    


Prénoms ϟ Dolores (ou Dolly, ou Lola, ou Lolita) Ophelie
Âge ϟ 17 ans
Nationalité ϟ Père américain, mère vietnamienne
Année d’étude ϟ 5e année
Buggler ϟ Oui, depuis ses 13 ans
Bio Bug ϟ A fusionné avec la moto de son père à 14 ans
Elle peut se transformer partiellement ou complètement en moto, faire apparaître n'importe quelle pièce sur la moindre surface de son corps. La plupart du temps, elle se contente de faire apparaître les roues et le moteur au niveau de ses pieds pour se faire de rollers motorisés. Elle déteste se transformer totalement, elle préfère utiliser une vraie moto si elle veut se déplacer sur de longues distances.



Wow, dude, your face is fucked up, u ok ?
✁ ---------------------------------------

Elle est éblouissante, éclatante, comme ces journées ensoleillées sur les plages de Los Angeles. Santa Monica solarisée. Et pourtant, y a cette douceur toute particulière, ses yeux en amande, couleur noisette. Y a cette touche sucrée qui contraste avec l'ensemble. Elle a les cheveux de son père, blonds, presque blancs à cause de temps passé sous le soleil californien, elle a aussi cette carrure, élancée et sportive. Elle a les traits de sa mère, tout en fines courbes, comme un paysage asiatique dessiné à l'encre de Chine sur le papier clair, sur sa peau couleur porcelaine. Elle a quelques taches de rousseurs sur le nez et les joues, elle ne les aime pas trop, ça fait un peu gamine d'après elle. Sa taille aussi la dérange. 1m66 en chaussettes, et encore faut il qu'elle se tienne droite. Flemme de tenir son propre corps, elle est souvent voutée, ses cheveux couleur crème anglaise lui coulant sur les épaules, cachés sous une casquette ou un bonnet en laine. Ses yeux gourmands, cernés de khôl noir charbon, assortis à ses longs cils. Elle fait la moue, elle fait la gueule, elle éclate de rire pour trois fois rien, franchement pas discrète ni réservée. Fan de punk rock, de chill, de dub, de drum n bass, d'electro, elle a son casque sur les oreilles les trois quarts du temps, quand elle n'écoute pas sa musique sur des baffles, volume max. Ses fringues concordent bien à ce qu'elle aime. Elle porte du noir, du noir, du noir, un peu de gris, un peu de rouge, assorti à beaucoup de bleu électrique. Des fringues trop grandes, des t-shirts imprimés. À la limite elle pourrait avoir des tenues un peu féminines, si elle ne niquait pas l'ensemble avec le BON GROS SWEAT DES FAMILLES. Ce sweat qu'on a tous, trop large, dans lequel on flotte et dans lequel on se sent bien. Elle a un petit écarteur noir à l'oreille droite, mais c'est la seule chose qu'elle impose à son corps. Elle a beau aimer ce style, les tatouages ou ce genre de chose, c'est pas son truc. Dolores c'est un mix un peu chelou mais au final ça rend pas trop mal...


Lo. Li. Ta. Le bout de la langue fait trois petits pas le long du palais.
✁ ---------------------------------------

Le matin, elle était Lo, simplement Lo, avec son mètre soixante six et son t-shirt THE CRASH de travers. Elle était Lola en slim noir déchiqueté. Elle était Dolly au lycée, lorsque le prof l'interpelle pour qu'elle arrête d'embêter son voisin de table. Elle était Dolorès sur les pointillés ou dans le coin supérieur gauche de ses copies d'examen. Mais dans la rue, elle était toujours Lolita.

Dolly c'est une petite boule d'énergie très concentrée. Trop concentrée. C'est un super bon plat qui est trop chaud pour qu'on puisse le goûter. C'est ton dessert préféré dans lequel on a renversé la sucrière et qui devient immangeable. C'est la nouvelle ampoule pour ta lampe de chevet mais avec 60 Watts de trop. Bref, t'as compris, Dolly elle est à fond. Très sportive, elle fait du skate depuis ses 6 ans, elle a apprit avec son papa sur les promenades de Santa Monica. Elle a fait du surf aussi, mais elle aime moins. Le skate ça lui file plus d'adrénaline, elle préfère le bruit des roues sur le goudron.

Dolly c'est une fille de la ville, c'est celle qui déniche les meilleurs coins un peu paumés, c'est celle qui connaît toute les petites ruelles, c'est celle qui répond "t'inquiète c'est un raccourci" quand tu la vois partir dans la mauvaise direction. Elle a ce coté un peu fou, toujours à fond j'te dis.

Dolly c'est celle qui ramène la ganja aux fêtes, c'est celle qui roule en chantant "cours cours petit lapin cours dans la savane avec la banane". C'est pas du tout une droguée, nan, elle aime juste se poser et se détendre en discutant et en écoutant du bon son. On dira que c'est son pote Stan qui a une mauvaise influence sur elle.

C'est quelqu'un qui se prend pas la tête. Elle est loin d'être stupide mais c'est juste qu'aujourd'hui elle est dans un bahut pas trop mal, elle a de bons potes, elle a une ville immense qu'elle peut explorer quand elle veut... elle demande rien de plus. Juste un peu d'aventure.

Un petit cahier demi A4 qui s'appelle "réminiscences".
✁ ---------------------------------------

Y a le cliché de la petite californienne, enfant unique, gâtée par ses parents, qui vit dans une grande maison sur les hauteurs, qui a le chien et tout ce qui va avec et qui se verra offrir une belle voiture lors de son entrée à l'Université. Et puis y a Dolly.
Elle a un petit cahier demi A4 qu'elle a toujours avec elle. Sur la couverture y a écrit "réminiscences" au Posca rouge . Elle a apprit ce mot l'année dernière en cours de français. Ça sonne bien. C'est un principe philosophique au départ. La réminiscence c'est la connaissance de l'âme, celle qu'on a acquit avant notre naissance, avant notre incarnation. C'est caché quelque part dans ta tête et ça surgit tout à coup, ou pas. On lui a aussi expliqué qu'une réminiscence ça pouvait être l'impression que laisse un souvenir. Vous savez, quand vous avez tout à coup un sentiment qui vous vient, sans que vous réussissiez à l'associer à quelque chose de vécu. Malaise, bien être, hilarité. Parfois on finit par se rappeler. Alors Dolly elle le note vite dans son cahier. Un petit cahier demi A4 qui s'appelle "réminiscences".

« J'étais au café avec Stan et je me suis souvenu de plusieurs choses.
Dadz avait un minuscule café juste en face de la promenade, et on avait un tout petit appart' juste au dessus. Y avait le garage juste à coté, on y entrait par une toute petite allée. Et c'est là qu'il avait sa moto. Il m'a jamais laissé monter dessus, c'était comme son deuxième gosse cette bécane. Une fois j'avais 6 ans, j'ai essayé d'y grimper et elle a failli me tomber dessus. Comment j'm'étais fait démonter... Je vous dis pas le jour où j'ai absorbé la moto, haha. »

« Le matin je descendais prendre mon petit dej au comptoir. Ça sentait le café fraichement moulu. Y avait ce bruit un peu chiant, celui de la machine qui te prépare ton chocolat, ça durait une dizaine de secondes, mais ça voulait dire qu'après ça t'allais enjoy le meilleur chocolat chaud de ta vie. J'avais le soleil qui me chauffait le dos. Et Mum me préparait des pains melons. Ça me manque un peu... »

« J'avais hérité la vieille planche de mon père, une DD des années 80 en bois, 70 cm, bref, une Antiquité. Et j'avais beau le supplier de me racheter une planche, il voulait pas, il voulait jamais. On avait pas beaucoup d'argent, c'était souvent banqueroute à la maison... Mais bon... Même pour mon anniv' il a pas voulu. Je l'ai brisée hier sans faire exprès en sautant d'un trottoir. J'ai toujours fait la gueule parce que j'avais l'impression qu'on m'avait refourgué du vieux matos mais je l'aimais bien cette planche. J'crois que papa l'aimait beaucoup aussi. Pour ça qu'il voulait pas que j'en ai une nouvelle. »

« D'habitude j'm'en fous de me changer un peu en moto en plein milieu de la rue. Mais y a un mec l'autre jour il m'a toisé... c'était trop bizarre. Il avait l'air triste pour moi. Il avait le même regard que Dadz, le matin où je suis descendue et que j'ai remarqué les bugs dans les paumes de ma main, au moment où j'allais saisir ma tasse de chocolat. Aujourd'hui, tout le monde sait très bien ce que sont les Bio Bugs, alors personne n'a été surpris. Tout le monde peut en attraper. Mais ce matin là il avait l'air triste. Parce que le fait que j'en ai choppé ça impliquait le fait de partir un moment le temps de savoir comment m'en servir. J'ai hâte de finir mes études, pour revenir à la maison et montrer à Dadz et Mum comment je me débrouille. »





Behind the screen
Pseudo ϟ Frey, Miwi, Mi' [Mais aussi Morgan, Cherry, Léocade, Zephyr, Lenzo...]
Et l'âge ϟ 17 ans
Male, Femelle, où Capybara? ϟ Hippogriffe
Comment tu as connu MP ϟ C CHEZ MOA
Est-ce que tu aimes MP ϟ ...
Est-ce que tu aimes beaucoup MP ϟ (ノಠ益ಠ)ノ*:・✧
Personnage sur l'avatar ϟ Original par SWK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Localisation : entre les murs
Messages : 24
MessageSujet: Re: Where the future is made of iron and plastic I experienced something fantastic   Dim 6 Avr - 20:42
Dolly est trop adorable srsly faut que je me grouille de finir la fiche de Stan pour qu'on rp DDDD:



Once upon a time, I had somebody that I cared about... It was a partner. Somebody I had to look after. And in this world, that sort of shit's good for one thing: Gettin' you killed.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Localisation : entre les murs
Messages : 37
MessageSujet: Re: Where the future is made of iron and plastic I experienced something fantastic   Dim 6 Avr - 20:43
BLBLBLBL OUI DEPÊCHE TOI QWWWQ

Bref c moa donc c validé~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Where the future is made of iron and plastic I experienced something fantastic   Aujourd'hui à 10:01
Revenir en haut Aller en bas
 

Where the future is made of iron and plastic I experienced something fantastic

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» The Impossible Made Possible. Fè san sòt lan wòch? Lamizè ayisyen
» kimitori, la future mangaka
» Scratch Built - Future Wars
» Haiti must decide Haiti's future
» Iron Sky (nouveau film qui sort en novembre 2011)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Meeting Point :: les généralités :: Présentations :: Présentations Validées-